AccèsLogis 500 rue du collège (ACL 27)

UNIQUE ET ORIGINAL À TROIS-RIVIÈRES!

L’AccèsLogis 500 rue du Collège, un cadre de vie stimulant pour vous aider à réussir votre projet de vie!


Vous avez un projet de vie? Retourner aux études, suivre une formation, trouver un emploi ou même créer votre entreprise? L’OMHTR peut vous aider à le réaliser en vous offrant un cadre de vie adapté et des services personnalisés!

Implanté au cœur des premiers quartiers de Trois-Rivières, le nouvel immeuble de l’OMHTR offre 27 logements de type AccèsLogis à des personnes et familles à revenu modeste qui ont un projet de vie concret.

Choisir d’habiter un de ces logements, c’est s’engager dans son projet de vie en étant accompagné et encouragé, pendant 5 ans, par le personnel de l’OMHTR et les intervenants d’organismes et institutions reconnus. 

L'AccèsLogis 500 rue du Collège, un tremplin pour une meilleure qualité de vie!


 

VOUS SOUHAITEZ FAIRE UNE DEMANDE?

Téléphonez au 819 378-5438 pour obtenir l'information complète.
Les premiers logements ont été attribués pour le 1er juillet 2015 et les places sont limitées.

 

 

 

À propos du 500 rue du Collège:
un projet novateur et durable, une contribution à la communauté et à la revitalisation des premiers quartiers

HISTORIQUE DU PROJET

Le 9 juin 2014, l’OMHTR annonçait le coup d’envoi des travaux de construction du projet d’habitation AccèsLogis Québec,lors d’une pelletée de terre officielle avec les différents partenaires du projet. Sur la photo, outre M. Marco Bélanger, directeur général de l’OMHTR, nous pouvons voir M. Jean-Denis Girard, ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, ministre responsable de la région de la Mauricie et député de Trois-Rivières, Mme Lise Guillemette, vice-présidente à l’Habitation sociale de la Société d’habitation du Québec (SHQ), M. Robert De Nobile, président de l’OMHTR et M. Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières.

Ce projet d’envergure a pour ambition de loger 27 familles, de les soutenir dans leur volonté de remise en mouvement, de persistance scolaire ou d’insertion socioprofessionnelle et de permettre au personnel de l’OMHTR de travailler dans des espaces plus pratiques et mieux aménagés pour servir notre clientèle.

Situé au cœur des premiers quartiers de Trois-Rivières, l'immeuble contribuera à la revitalisation de ce secteur tout en ayant un impact significatif sur la lutte contre les changements climatiques, en particulier contre les îlots de chaleur urbains, et ce, grâce à des aménagements écologiques et durables.

Un projet de 6,9 M$
Rappelons que ce projet est financé à hauteur de 2 M$ par la Société d'habitation du Québec (qui a également garanti un prêt de 3,9 M$) et de 935 000$ par la Ville de Trois-Rivières. De leurs côtés, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELC) et le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) par l’entremise de l’Institut national de santé publique (INSPQ) ont apporté 402 000$ dans le cadre du Fonds Vert pour la lutte aux îlots de chaleur urbains. Soulignons également la contribution de 54 000$ de la Caisse Desjardins Laviolette ainsi que les subventions accordées par le MDDELC et son programme ClimatSol pour la décontamination du terrain (91 000$) et par le Ministère de l’Énergie et des ressources naturelles (MERN) pour répondre à la norme Novoclimat (75 000$).

Nous tenons à remercier tous les contributeurs et partenaires qui ont permis le coup d’envoi de ce vaste chantier.  

Emplacement du projet d'habitation AccèsLogis Québec à l'angle des rues Hertel et du Collège à Trois-Rivières Mme Lise Guillemette, M. Marco Bélanger, M. Yves Lévesque et M. Robert De Nobile Discours de M. Robert De Nobile, président du C.A. de l'OMHTR, lors de la pelletée de terre le 9 juin 2014
(cliquez sur les photos pour les agrandir)
  

» Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse de la SHQ (pdf)

» Article du Nouvelliste du 7-8 février 2015

 
DES AMÉNAGEMENTS DURABLES ET ÉCOLOGIQUES pour lutter contre les îlots de chaleur urbains

Cette construction s’inscrit pleinement dans notre démarche de développement durable. Elle est reconnue et valorisée par :

  • La certification développement durable de la Ville de Trois-Rivières
  • L’accréditation Novoclimat
  • La reconnaissance de sa contribution à la lutte aux îlots de chaleur urbains par l’INSPQ et le MSSS
  • La réhabilitation de deux terrains contaminés

Les îlots de chaleur urbains sont des zones urbaines où la chaleur s’accumule notamment en raison de la densification des stationnements asphaltés et des toitures sombres. Pour contrer ce phénomène, nous pouvons créer des zones d’ombre et utiliser des matériaux qui n’emmagasinent pas la chaleur du soleil.

Voici quelques aménagements prévus au projet:


Un toit vert
, fait de caissettes végétalisées, qui permet une:

  • réduction de la chaleur transférée du toit vers l’intérieur du bâtiment en raison de l’évapotranspiration naturelle et de l’ombrage créé par les plants;
  • réduction des besoins en climatisation;
  • meilleure isolation en hiver;
  • amélioration de la qualité de l’air ambiant puisque les plants produisent de l’oxygène et fixent les polluants;
  • durée de vie accrue des revêtements en raison de la protection par les plants;
  • intégration esthétique des bâtiments;

À titre d’exemple, pendant une journée ensoleillée de 26 °C, un toit foncé peut atteindre jusqu’à 80 °C, un toit blanc, 45 °C et un toit végétal, 29 °C (Fischetti, 2008; Liu et Bass, 2005). 

Un mur solaire passif: orienté vers le soleil, le mur réchauffe l’air venant de l’extérieur et permet ainsi d’utiliser moins d’énergie pour chauffer les corridors du bâtiment. Déjà utilisé au 84, chemin du Passage, ce système permet de gagner jusqu’à 12 degrés de chauffage! Sur la photo ci-contre, le mur solaire est sur la face droite du bâtiment.

Un puits canadien: ce système de géothermie de surface capte l’air extérieur, le refroidit lors de son passage dans le sol et le redistribue dans le bâtiment pour le rafraîchir. À l’inverse du mur solaire passif, il fonctionne surtout l’été et évite ainsi l’utilisation excessive de systèmes de climatisation de l’air, pollueurs et énergivores.

Un stationnement à revêtement clair, fabriqué à partir de liants d’origine végétale et de granulés d’origine minérale, et ce, sans aucun produit pétrochimique complémentaire. Un revêtement classique asphalté, attire la chaleur du fait de sa couleur sombre, l’emmagasine durant la journée et la restitue le soir, le tout, contribuant ainsi à réchauffer le secteur. Le système Végécol vient contrer ce phénomène.

Un revêtement extérieur avec un fort albédo (pouvoir réfléchissant d'une surface): comme pour le stationnement, un revêtement clair empêche l’accumulation de chaleur dans les murs du bâtiment.

Des aménagements paysagers: la végétalisation de l’environnement permet de créer des zones de fraîcheur en milieu urbain tout en participant à l’amélioration de la qualité de vie des habitants du quartier.

Bassin d'infiltration - OMHTRUn bassin d’infiltration: l’eau de ruissèlement des toitures est récupérée dans le bassin où elle va s’infiltrer progressivement dans le sol au lieu d’aller directement dans le réseau d’égout sanitaire de la ville et de l’engorger en cas de fortes pluies.

Système d’eau mitigée pour alimenter les laveuses: au lieu d’utiliser de l’eau chaude, ce système permet de préchauffer l’eau froide par le transfert de la chaleur du réseau des eaux usées.

Conteneur semi enfoui - OMHTRConteneurs semi-enfouis: ces conteneurs sont moins hauts, plus pratiques pour les usagers et leur intégration dans le paysage urbain est plus esthétique. Les couvercles empêchent l’intrusion d’animaux nuisibles et la dispersion des déchets, tout en réduisant davantage les odeurs.

Dans les logements et bureaux: toilettes équipées d'un réservoir d’eau réduit à 6L, absence de COV dans les matériaux des armoires et éclairages DEL dans les bureaux, qui consomment moins et durent plus longtemps.

 

Pour en savoir plus sur les îlots de chaleur urbains, comsultez le site internet de l'INSPQ en cliquant ici.

 

NOUVEAU: